Psychodrame

Le psychodrame est un outil puissant que j’aurai plaisir à partager avec des participants qui souhaitent travailler l’expression de leurs affects, émotions et sentiments, jusque là enfouis, tus, n’ayant pas pu être entendus, accueillis, pris en considération. Ces affects non suffisamment adressés, écoutés, élaborés, mis à distance encombrent de ce fait, encore, le libre cours de la présence au monde.

Garante du cadre, je régulerai ces sessions pour permettre aux participants d’ explorer, en groupe, avec et par lui, au moyen de la mise en scène et en jeu de scenarii apportés, en lien avec leurs problématiques personnelles, ce qu’ils souhaitent voir se transformer.

La direction de sens est de permettre dans le respect du rythme et du vécu de chacun et grâce au partage de ce qui va faire échos, résonances, écarts, de donner une forme actuelle à ce qui était jusque là informe et de ce fait, de donner la possibilité à chacun des participants de gagner en aisance, fluidité, liberté dans la relation à eux-mêmes et aux autres.

Ce travail individuel en groupe se déroulera dans le respect et la confidentialité de ce qui sera partagé.

Le groupe sera constitué de 10 à 12 personnes maximum, motivées et en recherche, pour permettre la dynamique de groupe et le travail de chacun.

Concrètement, l’atelier de psychodrame se déroule en 5 étapes principales :

  1. Présentation par un des membres du stage d’un « scenario » le concernant. Ce peut être une problématique familiale, des relations difficiles avec certains membres de la famille d’origine ou choisie, avec des collègues de travail, des souvenirs douloureux encombrants, des situations présentes diverses que la personne cherche à éclaircir, regarder d’un autre point de vue, partager avec d’autres, etc.
  2. Des phénomènes de résonances, d’empathie parcourent le groupe et chacun des membres dans le respect de ce qui est vu et entendu, permettant à chacun d’accéder à de nouveaux questionnements.
    Le/la « scénariste » choisit les personnes qui lui semblent correspondre au rôle demandé par la situation qu’il souhaite présenter et travailler. Le/la « scénariste » peut désirer jouer le rôle qu’il occupe dans la réalité de la situation ou souhaiter occuper une autre place pour vivre la situation d’un autre point de vue, ce qui peut considérablement élargir l’horizon de vision et créer la possibilité de réfléchir différemment à la question.
  3. Les personnes choisies veillent pour elles-mêmes et parce qu’elles sont au service du/de la « scénariste » à « jouer » au plus près de ce qui leur est demandé. Nous sommes dans un travail thérapeutique qui permet à chacun de travailler pour lui-même à l’occasion de cette situation.
  4. Temps du « jeu » où chacun est impliqué dans le « rôle » qu’il lui a été demandé et qu’il a choisi de « jouer » au plus près de la demande.
  5. Temps de partage essentiel pendant lequel chacun met en mots l’expérience vécue, au plus prés. Celui qui a proposé le « scenario », les personnes qui se sont mises à son service et aussi celles qu ont été en observation partagent le contenu de leur expérience, si elles le souhaitent. Cette richesse d’échanges permet une mise en mouvement de ce qui était préalablement immobile et bloqué rendant l’aisance au potentiel de créativité.

 

Bulletin d’inscription

 

PROCHAIN ATELIER ANNEE 2020

51, rue des Trois Conils à Bordeaux
De 14h à 18h

– samedi 17 octobre 2020

– samedi 21 novembre 2020

– samedi 19 décembre 2020

– samedi 16 janvier 2021

Possibilité de paiement en ligne.

Se rendre sur la rubrique en haut, à droite   » Thérapies en ligne »